Webblog  Le blog de TME520

RSS    login



La mode passe, l'usage reste
tme - 2013-03-31


Hier, alors que je m'apprêtais à partir faire les courses au Cora de Massy comme tous les samedis que Satan fait, je me suis mis à rêvasser assis sur mon lit et mon regard s'est posé sur la couverture de 5AVG, le livre que j'ai écrit durant mon séjour en Australie, en 2009. J'en ai relu des passages que j'avais oublié et ça m'a donné envie de rebloguer avec plus d'assiduité. J'aime me remémorer mes années de geek, les amis, les petites soirées, la lutte pour gagner plus que le SMIC, ma découverte de la Saturn, de la PCE, mon AIBO, toutes ces choses. Ce n'étaient pas des jours parfaits, mais ce sont néanmoins, finalement, de bons souvenirs.

La vie que je mène aujourd'hui est plus limitée : je ne vois plus personne, je n'ai plus le temps de tourner les podcasts ConsoleFun avec Titiboy, je ne joue plus que rarement à Minecraft avec Pops, Woodman et Taz, je n'ai quasiment plus de contacts avec les membres de MO5.COM (Ia et moi avons quand même passé un dimanche après-midi chez Philippe récemment) et je ne dors plus beaucoup la nuit. Pas question de se plaindre, car cette vie, je l'ai voulue : j'ai voulu devenir papa avec Ia. C'est chose faite, tant mieux. Maintenant, je souhaite que les enfants grandissent afin de pouvoir retrouver un peu de quant-à-moi, non pas que j'aie un jour été quelqu'un de très productif ou créatif, mais j'aime à m'impliquer dans des projets en dehors de la vie professionnelle.

En janvier dernier, j'ai pris mes fonctions d'administrateur système GNU/Linux dans une PME parisienne. J'y apprend beaucoup de choses, c'est parfait. Je compte y rester un moment, le temps d'accumuler les points d'XP. Intégrer une petite structure après des années passées dans des grosses boîtes fait du bien, j'ai de nouveau un prénom.

Côté geek, j'attends de découvrir Arcade Street, une salle d'arcade localisée près de Nation. Je pratique le shmup sur ma PC Engine GT dans le RER B tous les matins, je poste un peu sur le forum de SHMUP.COM et je lis Slashdot. ET maintenant, veuillez m'excuser, j'ai une couche à changer.




Deux Furby à la maison
tme - 2013-03-30


Je me souviens du soir où Ia a découvert l'existence du Furby version 2013 : elle en a voulu un. Dubitatif quant à l'intérêt du bidule, je crois bien que je n'aurais pas franchi le pas si l'anniversaire de ma bien-aimée n'était pas tombé pile-poil à ce moment. C'est à l'occasion des courses du samedi au Cora de Massy que j'ai fait un crochet par La Grande Récré locale afin de voir combien je devrais débourser afin d'acquérir un exemplaire du hibou électrique : 69€. Pas de quoi craquer son slip, mais tout-de-même.

Le Furby est réputé être particulièrement bavard et impossible à stopper une fois lancé. C'est vrai. La petite boule de poils sait capter l'attention et malgré un nombre ridiculement bas de mimiques, la retenir. Ce n'est pas tant l'aspect extérieur du jouet qui accroche (la fourrure synthétique n'est agréable ni au toucher, ni à l'oeil et les deux phares au xénon qui lui servent de mirettes évoquent plus Freddy Les Griffes de la Nuit qu'Alice au Pays des Merveilles), mais bel et bien, ô bizarrerie, son comportement. En mode princesse, il chante d'une petite voix à faire fondre le coeur d'un huissier de justice et fait un petit Mi-mimimimimimiiiii au moment de s'endormir über-kawaii.

En dehors de ça, pas grand-chose à en dire, c'est encore plus limité qu'un Tamagotchi tétraplégique. Cela ne m'a pas empêché d'en acheter un exemplaire spécifiquement pour moi, parce que je le trouvais vraiment mignon. J'ai bientôt l'âge du Christ, une bedaine respectable et de moins en moins de cheveux et je suis fan de Blade Runner, alors voilà c'est tout.

Fait remarquable, Marcus semble très intéressé par le Furby. Panacée ludo-éducative ? Que neni, juste un sympathique petit diable alimenté par quatre piles LR6 AA.




Agréables retrouvailles
tme - 2013-03-24


Photo livre CouchSurfing Hee Chang

J'ai eu le plaisir de revoir Hee Chang, un Couchsurfer sud-coréen que j'avais hébergé en 2008 dans mon petit studio de l'époque. Nous nous sommes retrouvés devant le Mc Do de la porte de Clignancourt aux alentours de l'heure du repas de midi. Cinq ans plus tard, quoi de neuf ?

Hee Chang n'a pas changé, il a gardé la forme. Toujours aussi souriant, il m'a offert un exemplaire du livre retraçant ses deux grands road trip sur le continent européen. Joliment mis en page, riche en photos et en cartes, son seul "défaut" est d'être rédigé en coréen, langue que je ne maîtrise malheureusement pas. J'aurais bien voulu le lire ;-) Cependant, je ne désespère pas, je compte sur Google pour solutionner ce genre de problème bientôt.

Photo livre CouchSurfing Hee Chang

Hee Chang a eu la gentillesse de mettre un petit mot sur la page de garde. C'est quelqu'un de charmant, qui fait de vrais efforts pour plaire aux autres. Une qualité que je ferais bien de cultiver (en fait, que tout Paris devrait cultiver. Et même le monde entier).

Photo livre CouchSurfing Hee Chang

Revoir Hee Chang m'a rappelé à quel point le Couchsurfing a été une chouette aventure dans laquelle je me relancerai sans réfléchir une fois le moment venu. C'est une chance incroyable de pouvoir ainsi rencontrer des gens du vaste monde, quelque chose que j'aurais dû faire bien plus tôt. Chaque personne que j'ai hébergé, au travers de sa langue, de ses habitudes, de sa façon de se nourrir et d'une foule de détails était comme une petite fenêtre sur son pays d'origine.

J'avoue avoir ressenti comme un regret lorsque Hee Chang est reparti en direction de Montmartre, j'aurais bien voulu prolonger notre rencontre. Pas de panique, j'ai bientôt 33 ans et encore du temps devant moi.




SSH - Too many authentication failures for gnignigni
tme - 2013-03-12


Lors d'une tentative de connexion SSH à un serveur, si un message d'erreur apparaît, ajoutez l'option "-v" à votre commande afin d'activer le mode verbose. J'ai moi-même été confronté à un obstiné "Too many authentication failures for tme520" et je vais expliquer comment je m'en suis sorti.

Comme vous le verrez en mode bavard, vous obtenez ce message parce que votre machine offre plus d'une clef d'authentification au serveur distant qui ne sait pas quoi en faire. Le nul. Si vous voulez passer ce cap, créez un fichier nommé "config" dans votre dossier ".ssh/", puis fourrez ça dedans :

~.ssh/config
Host honeyponey.hu.com
IdentityFile /home/saucisse/.ssh/id_rsa
IdentitiesOnly yes
Port 22

Notez que les paramètres indiqués dans le fichier ci-dessus détaillé peuvent être passés en direct sur la ligne de commande :

ssh -i /home/saucisse/.ssh/id_rsa -o IdentitiesOnly yes tme520@honeyponey.hu.com

Mais bon, who cares ?




Carte Wi-Fi BCM4312 sur DELL Vostro 1520 avec kernel 2.6.32-5-686
tme - 2013-02-21


Occupant un poste d'administrateur système en solitaire au sein d'une charmante petite société basée dans le 18ème, j'ai résolu cet après-midi de me préparer un laptop réglé au poil, sans serveur X. Mon choix s'est porté sur un DELL Vostro 1520 sorti du fond d'un placard et sur la Debian 6. La mise en oeuvre du réseau sans-fil m'ayant donné un peu de fil à retordre (sic), je partage ici avec vous la méthode employée :

Voilà, ce n'est pas difficile, à condition de le savoir :-) L'application wicd-curses me permet de gérer facilement la connexion aux réseaux Wi-Fi disponibles.

Travailler uniquement en mode console, c'est très chic !




GNU is Not UNIX
tme - 2013-02-14


[FSF Associate Member]



Pourquoi TME, pourquoi 520 ?
tme - 2012-11-28


Logo TME
Je dispose même d'un logo pour mon nick.

Autant être cash : TME, ça ne veut rien dire. Par contre, le nombre 520 fait directement référence à mon bien-aimé Atari 520 STe :

AIBO et ATARI
Un Atari ST accompagné d'un AIBO ERS7.

En 2000, mon cousin m'a fait don de son Atari 1040 STe ; c'est le meilleur cadeau qu'on m'ait jamais fait, cette machine a suivi mes aventures pendant des années. Cette génération de micro-ordinateurs marque l'apogée de la scène démo, une époque révolue pour de bon au cours de laquelle j'ai connu quelques-uns des moments les plus excitants de ma vie. J'ai pas mal travaillé l'Assembleur 68K sans toutefois atteindre un niveau suffisant pour programmer du graphisme. FroST a eu le courage d'y aller plus à fond que moi, en conséquence de quoi son nick figure au générique d'un certains nombre de jolies démos signées Sector One.

Je me demande bien quelles seront les passions de mes fils ; je leur souhaite de se trouver quelque chose d'au moins aussi génial que l'Amiga et l'Atari.




Sont-elles bonnes ou mauvaises ?
tme - 2012-11-27


Je parle des nouvelles, bien sûr. Il y a, évidemment, du bon et du moins bon. Dans le bon, je compte naturellement la naissance de mon second fils le 10 novembre. Il est mignon et roux. J'inclus également au bon côté de l'actualité le fait que je trouve le temps de geeker un peu et même de lire du Lovecraft. Petit bonheur ce week-end à la FNAC du Val d'Europe (cette galerie marchande sans caractère posée près de MickeyLand Paris) : les éditions Pocket ont sorti une jolie version du Seigneur des Anneaux. Pas de problème pour la repérer en rayon, la couverture est intégralement rouge, comme les jolies versions que j'ai pu voir chez Borders en Australie. Pourquoi qu'elle est bien ? Tout bêtement parce qu'elle contient les corrections d'erreurs que j'ai soumises à Pocket fin 2009.

Dans les choses moins drôles je place sans hésiter ma recherche d'emploi. J'ai passé le plus clair de mon congé paternité à raconter mon parcours professionnel à des ingénieurs d'affaires et/ou de futurs potentiels collègues. Le marché dans mon domaine de compétences est dynamique et une simple mise à jour de CV sur Monster provoque un afflux conséquent de recruteurs. J'ai pris soin de ne pas publier mon numéro de téléphone afin d'éviter l'effet de flood des fois précédentes. Malgré tout, chercher un emploi est une tâche stressante ; je serai bien soulagé quand j'aurai signé quelque chose.

L'année 2012 touche presque à sa fin. J'attend de voir ce qui se passe (ou pas) le 21 décembre avant de faire des projets. Je garderai un bon souvenir de ces 12 derniers mois au cours desquels j'aurai eu l'opportunité d'essayer de nouvelles choses. J'ai eu des moments difficiles pas très digestes où j'en ai bavé, du genre à me donner envie d'avoir dix ans et de jouer à Donjons et Dragons avec des potes autour d'une Savane et d'une bouteille de Coke. Et puis s'est passé. Quand je bad de trop, je pense à Lovecraft, je pense à ma Neo Geo, je me fous au lit avec ma PC Engine GT et je tâche de mettre de côté les monstruosités du moment.

Bon, globalement, on peut dire que ça va. Vivement 2013 que je m'achète une PC Engine Turbo Duo RX.




Retour à la Classe départ
tme - 2012-10-15


Cela fait deux week-end qu'Ia, Marcus et moi passons à IKEA ; nous avons en fait testé tous les magasins que la marque a ouvert dans le Sud parisien. Ayant vécu dix ans dans Paris intra-muros, j'avais perdu l'habitude de la classe moyenne salariée, mal fringuée, toujours en retard d'un iPod et empêtrée dans ses mômes. Des gens comme moi. J'aime bien être un français moyen, les pauvres étant généralement trop stupides et les riches trop froids à mon goût. Rouler en Scenic, ronfler dans un F3 d'une petite banlieue Hobbitesque bâti entre un Auchan et un Cora gigantesque, manger dans des chaînes et mater Netflix, le top du confort de masse. La classe dominante a enfin trouvé un moyen durable de gérer le troupeau.

Chaque âge de la vie comporte ses dangers. Pour moi, à seulement 32 ans, c'est bedonnage et apathie face à des signes de maladie. Je devrais m'entretenir et perdre 20 kilos. Je devrais aller voir un spécialiste afin qu'il m'explique les raisons qui font que régulièrement je suis pris de maux de tête à en gerber mes dernières 24 heures de bectance. Je devrais aussi consulter un dentiste, un ophtalmo, faire un checkup complet et aller voir un ostéopathe au sujet de mon dos qui grince ou de ma nuque qui craque. Je n'en fais rien, dédié que je suis à ma famille. Et c'est de bon coeur.

Certains soirs, je m'assois sur mon balcon et je regarde la ville s'endormir sur une nouvelle journée de luxure et de crime ; je suis content d'être là.




Déménagement : mission (impossible) accomplie
tme - 2012-09-28


Ia, Marcus et moi-même avons emménagé dans notre nouvel appartement lundi dernier. C'est du tout neuf dans un coin de la banlieue Sud qui fait penser à Hobbitebourg. Nos soixante mètres carrés au quatrième étage nous offrent une vue panoramique sur un mélange de béton, d'autoroute, de lignes électriques et de jolie verdure. Et nous disposons d'une baignoire ! Cela faisait dix ans que je n'avais pas pris un bain chez moi.

Les cartons ne sont pas tous défaits, un léger chaos règne encore dans nos affaires et nous attendons avec impatience la livraison de notre Scenic pour partir faire des tours en campagne. Je croise les doigts en espérant un climat suffisamment clément pour l'utilisation du grand balcon qui surplombe pour l'instant un terrain vague où s'affairent des Blacks peut être employés au black. Je ne doute pas un instant de voir pousser à cet exact endroit un autre bel immeuble à l'architecture sans imagination.

Malgré le stress et la fatigue, je suis bien content de notre nouveau confort ; nous sommes une petite famille française modèle (à cela près qu'Ia a le privilège de ne pas avoir à subir un emploi salarié qui la séparerait du petit Marcus).




Billets plus récents | Billets plus anciens